French English Retour Retour

Ecoles des sens


Franco Zecchin

À l’école des sens. Paris propose des cours pour redécouvrir le plaisir de la “sensualité” en alternative au travail intellectuel. Assez des salles bourrées d’étudiants, plus de microphones, et surtout très peu de théorie. Dans les bâtiments où l’on apprend à développer la vue, le goût, l’ouïe et l’odorat, c’est la pratique qui compte. ________________________________________________________________ Ecole Nationale Supérieure de Paysage. A Versailles, lieu d’élection d’une des plus célèbres cours d’Europe, il y a deux écoles qui parcourent dans un esprit du dix-septième siècle l’exercice des sens et de la recherche esthétique. La première, l’Ecole du Paysage se trouve dans le “Potager du Roi”, le célèbre jardin de Louis XIV prés du parc Balbi. “Chez nous” explique le responsable des relations extérieures Fabrice Coutureau, “on apprend à regarder. Le regard demande d’être éduqué, exercé, mis à l’épreuve surtout en présence d’un paysage”. Parcourir l’allée qui conduit aux bâtiments scolaires c’est déjà un exercice pour l’œil. Les énormes rangées d’arbres fruitiers conçues en 1678 par Jean-Baptiste La Quintinye montrent comment sens esthétique et pratique peuvent aller ensemble. Et c’est justement ça le principe qui anime l’Ecole du Paysage. Former l’élève à une sensibilité pour le milieu qui lui permet, après quatre ans de cours, de faire le plan d'un espace ouvert, une aire urbaine, un jardin ou un parking, en partant d’un respect pour le lieu et d’un équilibre des formes. Dans les grandes salles de l’Ecole, les étudiants préparent des maquettes selon leurs idées et en imaginant de refaire lieux connus comme l’Esplanade du Trocadéro. Sur leurs tables, on peut trouver amoncelé une quantité de matériels: carton, ouate, paille, feuilles sèches, cellophane, aluminium et l’atmosphère qu’on respire fait penser à un foyer de fantaisie et de créativité. Après ces heures de bricolage et de désordre apparent suivent enseignements plus classiques qui vont de l’histoire de l’art à la botanique, de la poésie à l’hydraulique, de l’architecture à l’agronomie en passant par l’écologie. C’est parce que l’école a un but ambitieux: sensibiliser les âmes au goût du beau, inculquer une connaissance scientifique et stimuler le sens de l’harmonie. “Que ferais-je quand je serais grand?” répond une jeune élève avec les cheveux noues au tour d’un crayon “Eh bien, pour l’instant j’ai répondu à une annonce où l’on cherchait un architecte de paysage dans le sud de la France pour bonifier et recréer une aire géographique abandonnée. Après on verra.” « L’ENSP » développe aussi un site à Marseille où elle forme un flux d’une quinzaine d’étudiants par an et participe aux côtés de l’université de Provence au master « paysage et aménagement des régions méditerranéennes ». Cette indispensable ouverture sur le bassin méditerranéen et ses paysages s’est renforcé cette année 2007 par l’accueil d’étudiants dès la première année d’études. ________________________________________________________________ Institut Supérieur International du Parfum, de la Cosmétique et de l'Aromatique Alimentaire. À l’ISIPCA, plus que voire il s’agit de flairer. Assis sur les bancs du jardin aromatique en face à l’école, un groupe d’étudiants fonts ses premiers pas en direction du métier du maître parfumeur. Ils mémorisent les essences. Citronnelle, freesia, lavande, cannelle. Le vent mélange les odeurs. Les narines se dilatent, cueillent les fragrances et ensuite se relâchent pour quelque seconde. Au long de trois ans, ils doivent apprendre à reconnaître plus de trois cents odeurs et à remonter aux ingrédients d’un parfum en confiant seulement sur l’odorat. “Le créateur de parfums” explique le directeur de l’école Henri Pailhés, “est un artiste qui comme un directeur d’orchestre met ensemble différentes essences dans un jeu d’harmonie”. Et ce n’est pas si simple. Dans le laboratoire des essences, plus d’un millier d’éprouvettes sont rangées en plusieurs rangs sur les étagères. On est violenté par les odeurs, étourdis par les effluves. Mais les gens qui travaillent là dedans ils ne se troublent pas et tout en mélangeant ensemble les différentes fragrances procèdent dans leur création. “Dans ce peu des mètres carrés, nous avons toutes les essences disponibles en nature!” raconte Paul, un étudiant enthousiaste de son travail. “C’est incroyable, n’est pas? Un monde entier représenté par les odeurs!” Entre-temps à l’étage supérieur des autres personnages qui semblent sortir du livre de Süskind apprennent à arracher le secret des fleurs et de tous que détient un arôme. Cacao, café, roses, violettes, clous de girofles, vanille. Enfermés dans leurs pots de verre ils attendent de fournir leurs molécules. “Tout peut être reproduit en laboratoire, n’importe quelle odeur, toutes les fragrances” soutient Marie, qui vient juste de violer le secret de la menthe. “Avant on partait des essences naturelles, maintenant grâce au dépistage chimique, tout peut-être reproduit artificiellement”. Entre formules et odeurs, les étudiants arrivent à la fin des courses avec un sens de l’odorat développé, la maîtrise des instruments de laboratoire et une leur création à présenter à la commission d’examen et ensuite à une entreprise de parfum et cosmétique. ________________________________________________________________ Ecole Gastronomique de Formation et de Perfectionnement Lenôtre. À Plaisir, dans l’école Lenôtre, les odeurs sont tellement fortes qui stimulent l’appétit. Friandises, chocolats, boulangerie, hors d’œuvres et gibier, surtout et décorations. Ce qu'on apprend ici est l’art de la table. Les plus grands chefs de France pontifient pour transmettre leur art à n’importe qui ait la passion du palais et le plaisir du banquet. La visite des grandes cuisines affectées à la préparation des plats c’est une expérience sensorielle qui ne s’arrête pas au goût. Les odeurs merveilleuses qui se dégagent des fours, ensembles avec une sollicitation continue des yeux, suscitent un incroyable désir de mordre. Les Bavaroises aux fruits décorées des myrtilles, feuilles de mente et fleurs de caramel poussent les sensations à l'extrême. "En général nos élèves sont personnes qui savent déjà cuisiner et viennent ici pour se spécialiser" raconte Marcel Derrien, directeur de l'école et chef répute, "mesdames qu'ont la passion de la cuisine, cuisiniers professionnels, personnel de restaurants or particuliers avec l'intention d'organiser du catering. Jorge est un cuisinier Argentin de 30 ans. Sa dernière création c'est le "Canard en croûte". Un très beau plat décoré de tresses et feuilles de pâtes de sel entouré de pétales de pommes de terre. "Je suis ici depuis trois mois. J'ai appris presque tous les secrets de la cuisine Lenôtre et dans quelque jour je vais retourner chez moi pour ouvrir un restaurant de luxe". En effet, l'empire gastronomique semble ne pas connaître des crises. "Nous sommes à la recherche de cinquante cuisiniers" soutiens Marcel Derrien "mais ce n'est pas facile. Si les jeunes apprennent un peu plus de métier au lieu de se nourrir de grandes idées......" ________________________________________________________________ Ecole de Broderie d'Art Lesage. Au 13, rue de la Grange Batelière on apprend l'art des mains. Dans ce quartier de passages et galeries que traversent les vieux bâtiments Parisiens du neuvième Arrondissement monsieur François Lesage, célèbre brodeur de tissus précieux, ouvre en 1949 l'école de broderie d'art la plus renommé de France. L'ancienne tapisserie de la salle d'attente donne déjà l'idée du travail qui est réalisé dans ce siège. Exquis paravents aux motifs floraux et tapisseries qui reproduit le symbole de l'école se partagent l'espace d'un salon typiquement Parisien avec les lucarnes donnant sur les toits. La formation de brodeur comprend un cours de six cycles selon les niveaux de difficulté et entre les enseignements est inclus l'usage de l'aiguille et du crochet de Lunéville. Pour des longues heures, les élèves de l'école Lésage restent assis en silence or en compagnie d'un walkman en attendant qui leur patient dessin de perles, fils d'or, coraux or paillettes prend forme. "Au contraire de ce que communément on pense" soutien Valérie, la seule Parisienne entre les élèves "le travail de broderie est une des activités les plus intéressants qui existent. Quand je me sens un peu nerveuse, il me suffit de prendre l'aiguille entre les mains et je deviens tout de suite calme". Proche d'elle Makiko, une brodeuse aux yeux d'amande sourit et poursuit son travail en transformant le mouvement précis de ses mains en une scintillante composition de petites perles et fils de soie. Dans cette atmosphère suspendue dans le temps le soi-disant "travail de patience" devient une profession ouverte au monde de la haute couture. Chaque année l'école Lésage fournie tissus brodés aux plus grandes maisons de mode: Chanel, C. Dior, Y. Saint Laurent et Valentino et certains élèves participent au travail en entrant à faire partie de la Haute Couture. Des autres prennent les directions les plus variées de la planète: pour enrichir kimonos, valoriser costumes de représentation or simplement pour cultiver son propre coin de calme dans cette patiente danse des mains. ________________________________________________________________ Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique. A l'IRCAM par contre il faut avoir d’oreilles. L'école de composition musicale la plus moderne est un véritable institut de recherche sur les sons associé à l'université. À la base qui arrive là doit déjà jouer un instrument. Mais pas seulement. Il doit être familiarisé avec l'ordinateur et avoir du souffle pour la création musicale. Situé dans la place a coté du Centre Pompidou, en face à la renommée fontaine dédiée à Igor Stravinsky, l'Institut est un bâtiment moderne articulé en plusieurs aires souterraines et de surface qui comprennent pièces insonorisées, médiathèque, salles de projections et espaces pédagogiques. Dans une salle du quatrième étage Philippe Manoury, renommé compositeur de musique contemporaine est assis en face d'un couple d'ordinateurs entouré d'une dizaine d'élèves Américains, Allemands, Japonais, Uruguayens. Chacun travaille à un projet sonore. Composition pour instruments à cordes, pour flûte or clavier. Mais il n'y a pas des instruments de musique. M. Manoury ouvre un file de l'ordinateur et sur l'écran paraît une espèce de partition qui à chaque son fait correspondre une note. Depuis des années le compositeur cherche d'enseigner à la "mémoire artificielle" la distinction entre les sons et en conséquence leur reproduction. Après une intense collaboration avec l'IRCAM est née par exemple la voix du castrat dans le film sur Farinelli. Aucun eunuque du deux mille mais seulement une magnifique "interprétation" de l'ordinateur. Univers classique et technologie moderne. Création artistique et rigueur scientifique. L'Institut de Recherche et Coordination Acoustique et Musicale ouvre ses portes à n'importe qui montre de connaître la musique et avoir un "sixième sens" vers la modernité. © Giselda Gargano ________________________________________________________________ Lycée Professionnel Régional Octave Feuillet. Le CAP mode et chapellerie se prépare en 2 ans après la classe de 3ème de collège. Les qualités requises pour entreprendre cette formation sont la patience, la rigueur, la minutie et de bonnes notions de géométrie. Le certificat d'aptitude professionnelle est un diplôme de niveau V qui donne à son titulaire une qualification d'ouvrier ou d'employé qualifié dans un métier déterminé. La formation en deux ans, associe enseignement général et professionnel incluant deux stages d'une durée de 12 semaines en milieu professionnel. L'enseignement dispensé a pour objectif de maîtriser les techniques de patronnage, de moulage et de tirage sur forme, les apprêts de montage et de finition. À partir des matériaux spécifiques (feutre, paille, tissu...) les élèves mettent en pratique leurs connaissances techniques et leurs savoir-faire pour la réalisation de chapeaux. ________________________________________________________________ La Maison du Vitrail. Depuis 1973, la formation a pour but d'offrir aux personnes souhaitant aborder les techniques du Vitrail un atelier performant mondialement connu, et disposé à faire partager sa passion. Elle permet à des adultes en réorientation de recevoir des formations efficaces et professionnelles et de découvrir de nouveaux champs d'application. Les stages s'adressent aux professionnels et aux artisans, aux salariés en reconversion professionnelle ou en Congé Individuel de Formation, aux particuliers. Aucune pratique antérieure à cette discipline n'est requise pour accéder à cette formation. L'accès aux modules de formation s'obtient à la suite d'un entretien avec les Maîtres Verriers. Un plan de formation spécifique est établi en fonction des objectifs personnels de chaque participant. Méthodes actives et progressives, reprenant pas à pas la réalisation de vitraux, des plus simples aux plus complexes : copies, créations, techniques de restauration. Au sein de l'atelier, sous la direction des Maîtres Verriers, et en relation permanente avec les compagnons, le stagiaire est intégré à un groupe dynamique. En fin de stage, un entretien avec les Maîtres Verriers permet l'évaluation des compétences acquises. Des conseils personnalisés sont prodigués au niveau de l'outillage et du matériel. Sont remis, le diplôme de la Maison du Vitrail ainsi qu'un certificat de fin de formation attestant du niveau de compétences dont peut se prévaloir l'élève et décrit dans la Convention Collective. Chaque stage peut être complété d'un suivi personnalisé par le biais de l'association "Connaissance du Vitrail". ________________________________________________________________ Les Ecoles de la Rue du Louvre. B.J.O. Formation. Depuis plus d'un siècle, elles forment des générations de bijoutiers, joailliers, orfèvres. Beaucoup des grands noms en sont issus. BJO Formation propose aux professionnels des formations adaptées aux besoins spécifiques de chaque entreprise. Les formations, dispensées par des professionnels en exercice, sont qualifiantes ou diplômantes. Elles s’adressent également aux salariés et aux artisans du secteur de la bijouterie joaillerie, ainsi qu’aux jeunes, diplômés ou non, signataires d’un contrat de professionnalisation. Les salariés de tous secteurs d’activité peuvent suivre ces stages dans le cadre d’un Congé Individuel de Formation. Quel que soit le dispositif de formation envisagé, des plans de formation individualisés sont établis, après entretien, en fonction des objectifs à atteindre par chacun. ________________________________________________________________ Adresses: Ecole Nationale Supérieure de Paysage site de Versailles - 10, rue du Maréchal Joffre, 78000 Versailles - 01.39.24.62.00 site de Marseille - 31, Boulevard d'Athènes, 13232 Marseille - 04.91.91.00.25 http://www.versailles.ecole-paysage.fr/ ________________________________________________________________ Institut Supérieur International du Parfum, de la Cosmétique et de l'Aromatique Alimentaire (ISIPCA) 36, rue de Parc de Clagny 78000 Versailles Tél. 01 39 23 14 50 - Fax 01 39 54 43 84 http://www.isipca.fr/isipca/home.nsf/accueil4?OpenForm ________________________________________________________________ Ecole Gastronomique de Formation et de Perfectionnement Lenôtre 40, rue Pierre-Curie - BP 6 - 78373 Plaisir Cedex Tél. 01 30 81 46 34 - Fax 01 30 54 73 70 http://www.lenotre.fr/ecole_lenotre/ecoles_de_cuisine_lenotre.php ________________________________________________________________ Ecole de Broderie d'Art LESAGE 13, rue de la Grange Batelière 75009 Paris Tél. 01 44 79 00 88 - Fax. 01 44 79 01 94 http://www.lesage-paris.com/ ________________________________________________________________ Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique (IRCAM) 1, place Igor-Stravinsky 75004 Paris Tél. 01 44 78 48 43 - 01 44 78 15 45 - Fax : 01 44 78 15 40 http://www.ircam.fr/ ________________________________________________________________ Lycée Professionnel Régional 9, rue Octave Feuillet 75116 Paris Tél : 01 45 20 41 47 Fax : 01 45 20 59 71 http://lyc-octave-feuillet.scola.ac-paris.fr/ ________________________________________________________________ La Maison du Vitrail 69, rue Desnouettes - 75015 Paris Tél : 01 42 50 88 03 - Fax : 01 42 50 29 60 http://www.vitrail.net/index.htm ________________________________________________________________ LES ECOLES DE LA RUE DU LOUVRE 58, rue du Louvre - 75002 Paris Tél.: 01 40 26 98 00 http://www.bjop-france.com/Portail/index.php


 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174456

École de Paysage. Jean-Baptiste La Quintinye, l’inventeur du Potager du Roi.

Versailles, France - 13/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174462

École de Paysage. “Chez nous on apprend à regarder. Le regard demande d’être éduqué, exercé, mis à l’épreuve surtout en présence d’un paysage”.

Versailles, France - 13/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174468

École de Paysage. Après des heures de bricolage et de désordre apparent suivent enseignements plus classiques qui vont de l’histoire de l’art à la botanique, de la poésie à l’hydraulique, de l’architecture à l’agronomie en passant par l’écologie.

Versailles, France - 13/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174469

École de Paysage. Salle d’examen.

Versailles, France - 13/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174534

École de Paysage: élèves dans le Potager du Roi. Les énormes rangées d’arbres fruitiers conçues en 1678 par Jean-Baptiste La Quintinye montrent comment sens esthétique et pratique peuvent aller ensemble.

Versailles, France - 13/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174536

École de Paysage. Dans les grandes salles de l’Ecole, les étudiants préparent des maquettes selon leurs idées.

Versailles, France - 13/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174537

École de Paysage. Le principe qui anime l’Ecole c’est de former l’élève à une sensibilité pour le milieu qui lui permet, après quatre ans de cours, de faire le plan d'un espace ouvert, une aire urbaine, un jardin ou un parking, en partant d’un respect pour le lieu et d’un équilibre des formes.

Versailles, France - 13/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174544

École de Paysage. Exhibition des travaux des élèves. L’école a un but ambitieux: sensibiliser les âmes au goût du beau, inculquer une connaissance scientifique et stimuler le sens de l’harmonie.

Versailles, France - 13/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174557

École Lésage. Corset brodé par les élèves.

Paris, France - 20/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174564

École Lésage. La formation de brodeur comprend un cours de six cycles selon les niveaux de difficulté et entre les enseignements est inclus l'usage de l'aiguille et du crochet de Lunéville.

Paris, France - 20/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174568

École Lésage. Pour des longues heures, les élèves restent assis en silence or en compagnie d'un walkman en attendant qui leur patient dessin de perles, fils d'or, coraux or paillettes prend forme.

Paris, France - 20/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174571

École Lésage. Travail au châssis.

Paris, France - 20/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174584

École Lésage. Un petit chef d’œuvre réalisé par les élèves.

Paris, France - 20/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174585

École Lésage: élève japonaise.

Paris, France - 20/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174586

École Lésage. Chaque année l'école fournie tissus brodés aux plus grandes maisons de mode: Chanel, C. Dior, Y. Saint Laurent et Valentino et certains élèves participent au travail en entrant à faire partie de la Haute Couture.

Paris, France - 20/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174587

École Lésage. Monsieur François Lesage, célèbre brodeur de tissus précieux, ouvre en 1949 l'école de broderie d'art la plus renommé de France.

Paris, France - 20/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174724

ISIPCA. Assis sur les bancs du jardin aromatique en face à l’école, un groupe d’étudiants mémorisent les essences. Citronnelle, freesia, lavande, cannelle.

Versailles, France - 25/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174729

ISIPCA. Au long de trois ans, les élèves doivent apprendre à reconnaître plus de trois cents odeurs et à remonter aux ingrédients d’un parfum en confiant seulement sur l’odorat.

Versailles, France - 25/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174735

ISIPCA. Dans le laboratoire des essences, plus d’un millier d’éprouvettes sont rangées en plusieurs rangs sur les étagères.

Versailles, France - 25/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174744

ISIPCA: petit musée de parfums.

Versailles, France - 25/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174750

ISIPCA. “Le créateur de parfums” explique le directeur de l’école Henri Pailhés, “est un artiste qui comme un directeur d’orchestre met ensemble différentes essences dans un jeu d’harmonie”.

Versailles, France - 25/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174761

ISIPCA. “Tout peut être reproduit en laboratoire, n’importe quelle odeur, toutes les fragrances”.

Versailles, France - 25/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174776

ISIPCA. Entre formules et odeurs, les étudiants arrivent à la fin des courses avec un sens de l’odorat développé, la maîtrise des instruments de laboratoire et une leur création à présenter à la commission d’examen et ensuite à une entreprise de parfum et cosmétique.

Versailles, France - 25/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174783

École Lenôtre. Gâteau.

Plaisir, France - 30/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174787

École Lenôtre. "En général nos élèves sont personnes qui savent déjà cuisiner et viennent ici pour se spécialiser" Marcel Derrien, directeur de l'école et chef répute.

Plaisir, France - 30/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174796

École Lenôtre. Discussion du menu du jour.

Plaisir, France - 30/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174810

École Lenôtre. Leçon de panification.

Plaisir, France - 30/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175549

École Lenôtre. Leçon de pâtisserie.

Plaisir, France - 30/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174822

École Lenôtre. Leçon de préparation des gâteaux.

Plaisir, France - 30/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174841

École Lenôtre. Les plus grands chefs de France pontifient pour transmettre leur art à n’importe qui ait la passion du palais et le plaisir du banquet.

Plaisir - 00/00/0000

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174848

École Lenôtre. Les plus grands chefs de France pontifient pour transmettre leur art à n’importe qui ait la passion du palais et le plaisir du banquet.

Plaisir, France - 30/03/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174854

École Lenôtre. Travail au sucre soufflé.

Plaisir - 00/00/0000

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174859

École Lenôtre. Les élèves apprennent aussi à décorer leurs plats. Ici des "créations" en sucre soufflé.

Plaisir - 00/00/0000

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174885

IRCAM. L'école de composition musicale la plus moderne est un véritable institut de recherche sur les sons associé à l'université.

Paris, France - 10/04/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174886

IRCAM. Philippe Manoury donne des cours de compositions avec l’ordinateur.

Paris, France - 10/04/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174888

IRCAM. Répétition de musique contemporaine.

Paris, France - 10/04/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174890

IRCAM. Les élèves composent avec l’ordinateur.

Paris, France - 10/04/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174891

IRCAM. La bibliothèque.

Paris, France - 10/04/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0174893

IRCAM. Chambre insonorisée.

Paris, France - 10/04/1997

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175012

La Maison du Vitrail. Les méthodes pédagogiques sont actives et progressives, reprenant pas à pas la réalisation de vitraux, des plus simples aux plus complexes : copies, créations, techniques de restauration.

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175013

La Maison du Vitrail. Au sein de l'atelier, sous la direction des Maîtres Verriers, et en relation permanente avec les compagnons, le stagiaire est intégré à l'équipe.

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175014

La Maison du Vitrail. Les stages ont pour but d'offrir aux personnes souhaitant aborder les techniques du Vitrail un atelier performant, mondialement connu, et disposé à faire partager sa passion.

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175015

La Maison du Vitrail. Vitrail traditionnel au plomb. Les stages peuvent aussi être ludiques ou simplement initiatiques.

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175016

La Maison du Vitrail. Mise en plomb des pièces. Les stages permettent à des adultes en réorientation de recevoir des formations efficaces et professionnelles et de découvrir de nouveaux champs d'action.

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175017

La Maison du Vitrail: robe en verre. En fin de stage, un entretien avec les Maîtres Verriers permet l'évaluation des compétences acquises. Des conseils personnalisés sont prodigués au niveau de l'outillage et du matériel.

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175018

Lycée Octave Feuillet: chapeau réalisé par les élèves.

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175020

Lycée Octave Feuillet. La durée de formation est de 2 ans. En plus de l'enseignement professionnel, l'élève effectuera 3 semaines de stage en entreprise en fin de 1ére année.

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175022

Lycée Octave Feuillet. La technique et les matériaux modernes: machine à coudre la paille, agrandisseur chauffant, générateur de vapeur.

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175044

Lycée Octave Feuillet. La technique traditionnelle des modistes: fabrication de chapeaux en pièce unique (travail de chic).

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175047

Lycée Octave Feuillet. Les élèves perfectionnent leur pratique sous la direction du professeur.

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175048

Lycée Octave Feuillet. La technique des chapeliers: moulage sur forme en bois.

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175049

B.J.O. Formation. Témoignage d'Eve MUNON, stagiaire: "Je viens de passer un an à temps complet à BJO-Formation. Jamais je n'aurais pensé apprendre tant de choses en si peu de temps. Les formateurs suivent individuellement chaque stagiaire; l'enseignement est très professionnel et reste en prise avec les réalités du métier. Les principaux points positifs de ma formation ont été la compétence des formateurs, la qualité du suivi des stagiaires et de leur encadrement. Et quel plaisir de pouvoir réaliser ses propres créations !"

Paris, France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175050

B.J.O. Formation. Tous les formateurs sont des professionnels en exercice. Ils apportent ainsi, en plus de leur compétence pédagogique, une expérience professionnelle acquise depuis plusieurs années dans les nombreuses entreprises du secteur de la bijouterie-joaillerie.

France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175529

B.J.O. Formation. La gravure est l’exécution d’un tracé (dessin ou lettrage) dans le métal à l’aide d’un outil tranchant appelé burin. Le graveur en bijouterie intervient sur un bijou dans le but de l’orner.

France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175534

B.J.O. Formation. Le sertissage consiste à enchâsser des pierres sur une monture en métal précieux.

France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175538

B.J.O. Formation. Le joaillier est l’ouvrier ou l’artisan qui fabrique des éléments de parure en métal (or, platine…) de façon à obtenir le maximum d’éclat des pierres qui y seront montées.

France - 10/05/1998

 

Franco Zecchin / Picturetank ZEF0175541

B.J.O. Formation. Le terme de bijouterie désigne l’ensemble des éléments de parure qui peuvent être réalisés dans des matériaux très divers allant du métal jusqu’au bois. L’or et l’argent sont les métaux les plus utilisés en bijouterie. Le bijoutier est l’ouvrier ou l’artisan qui fabrique des bijoux qui ne recevront pas de pierres et dont le métal est l’élément principal de décor. La bijouterie fabriquée à l’aide de matériaux non précieux est appelée de nos jours "bijouterie fantaisie".

France - 10/05/1998



top